a

La VAE plie mais ne rompt pas

 Daniel VATANT,

Consultant, Ex-Directeur d’Habitat-Formation

La VAE plie mais ne rompt pas

Le ministère du Travail (DARES) vient de publier le bilan détaillé de la VAE en 2015.

Après une baisse sensible de 8 % en 2014, le nombre de candidats qui se sont présentés devant un jury (41 415) a enregistré un moindre fléchissement de 3 % en 2015. Les certifications de deux ministères cumulent 76 % des dossiers examinés par les jurys : l’Education nationale (47 %) et les Affaires sociales (29 %).

Ces chiffres, strictement identiques à ceux de l’année 2014, sont très stables au fil du temps.

 

Autre constante cohérente avec ces données : le choix de près de la moitié des candidats se concentre sur une dizaine de certifications seulement, et massivement sur des diplômes du domaine des Affaires sociales, de la Santé et de l’Education.

 

Les femmes représentent 73 % de l’ensemble, ce taux s’élevant à 96 % pour les diplômes du ministère des Affaires sociales, ce qui ne doit pas surprendre puisque les métiers concernés sont fortement féminisés : aide soignant(e), auxiliaire de vie sociale, auxiliaire de puériculture…

 

Les certifications professionnelles visées sont à 40 % de niveau V, à 18 % de niveau IV, et à 29 % de niveau III, soit 87 % pour ces trois niveaux.

 

La validation totale a été obtenue par 59,5 % des candidats et la validation partielle par 26,9 %, données très proches de celles de l’année précédente.

Au total, malgré la légère érosion du nombre de candidats présentés devant un jury, les données sont très proches de celles de l’année précédente.

Une exception toutefois : la part des candidats visant une certification de niveau V a chuté en un an de 52 % à 40 %.

 

Cet article a déja été lu 66fois !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire